Tenou’a 156 – Dis-moi, c’est quoi, être un juif?

© Toby Cohen, "Flying Succah" 2009, Digital Lamda Color Photo, 240X105cm, edition of 5 - Courtesy of Engel Gallery, Tel Aviv

ÉDITO par le rabbin Delphine Horvilleur Miroir, mon beau miroir… Dans les contes de fées, le miroir dit toujours la vérité de celui qui s’y contemple. Il annonce avec certitude la fin de ses mensonges et de ses illusions et vient raconter le face-à-face lucide d’un être avec son identité immuable. Dans la réalité pourtant, aucun miroir ne peut dire toute la vérité sur un homme et son identité, car celle-ci n’est jamais énoncée une fois pour toutes. Elle est toujours fluctuante, en construction et composite. Il en va ainsi de l’identité juive et de l’éternelle question « qu’est-ce qu’être juif? » La définition de chacun à un temps donné est à la fois personnelle et contextuelle: elle n’est ni celle d’un autre, ni même celle qui sera demain la sienne. Et…

Ah! la question juive! – par M.-A. Ouaknin

© Richard Kenigsman (détail)

Le mot absent Marc-Alain Ouaknin Ah! la question juive! Questionnement que les juifs formulent inlassablement par le biais de la sociologie, la philosophie et de manière éminente par la littérature! Interrogations littéraires et philosophiques infinies. Freud nous a rappelé que l’humour était parfois la meilleure façon de découvrir les choses les plus profondes. Il n’a d’ailleurs pas hésité lui-même à collectionner des blagues juives pour documenter son livre Le mot d’esprit et ses rapports avec l’inconscient. C’est cet humour, même si le mot n’est pas prononcé une seule fois dans les 28 réponses qui ont été faites à la question d’Esti, « C’est quoi être un juif? », qui est toujours présent en filigrane, dans l’inquiétude permanente de la question, dans le sérieux paradoxal des réponses, dans l’intelligence naïve des opinions, dans la variété…

Lettre ouverte au nouveau Grand Rabbin de France

© Zoya Cherkassky, "Tree Rabbis" - Courtesy of Rosenfeld Gallery, Tel Aviv

Lettre ouverte au Grand Rabbin de France, Haïm Korsia par Moïse Cohen, président d’honneur du Consistoire de Paris Le 22 juin 2014, Haïm Korsia a été élu Grand Rabbin de France par le Consistoire central. Quelques jours auparavant, Moïse Cohen, président d’honneur du Consistoire de Paris, adressait dans Tenou’a cette lettre ouverte aux candidats à cette fonction prestigieuse. Nous publions ici une version mise à jour par l’auteur de son courrier dont les enjeux demeurent à l’issue de ce scrutin. C’est donc au Grand Rabbin Haïm Korsia que s’adresse désormais cette lettre ouverte. Cher Grand Rabbin de France, Vous savez bien que le monde change et que la physionomie de la Communauté juive française n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était au lendemain de la Shoah, ou à l’arrivée des juifs…

ATELIER: GÉOGRAPHIE DE LA CIRCONCISION

HAVROUTA

Dans chaque numéro de Tenou’a, le rabbin Delphine Horvilleur et le designer Élie Papiernik se réunissent autour d’un invité pour discuter et concrétiser un objet intellectuel ou un concept biblique. Pour cet exercice, nous nous inspirons à la fois de la havrouta – ce mode d’étude à plusieurs traditionnel du judaïsme, de la technique du pilpoul – gymnastique contradictoire des intellects qui permet d’élargir au maximum les champs de la réflexion talmudique, et de la méthode du brainstorming, en vertu de laquelle il n’y a pas de mauvaises idées a priori, et la créativité est encouragée par l’étude intéressée de toutes les pistes, aussi impertinentes soient-elles. Lorsque débute un atelier, chacun a des pistes, des textes, des idées, chacun s’est imaginé où cela pourrait conduire et pourtant, à chaque fois, le résultat…

Lettre ouverte au futur Grand Rabbin de France

© Zoya Cherkassky, "Tree Rabbis" - Courtesy of Rosenfeld Gallery, Tel Aviv

Lettre ouverte au futur Grand Rabbin de France par Moïse Cohen, président d’honneur du Consistoire de Paris À l’heure où j’écris cette lettre, j’ignore bien évidemment qui sera élu Grand Rabbin de France le 22 juin. Dix candidats sont en lice pour cette fonction suprême ; un véritable record, si l’on songe aux déboires médiatiques subis par les deux derniers Grands Rabbins en fonction. Le poste reste donc, en dépit des vicissitudes qui lui sont attachées, séduisant. Dix candidats aspirent à devenir figure de proue de la communauté juive française ; c’est du jamais vu : dans un passé pas si lointain, une figure unique s’imposait par son exemplarité. Puis nous vîmes l’affrontement entre deux guides qui prétendaient avoir les qualités requises pour assumer cette haute fonction. Et puisque aujourd’hui les postulants…