Yom HaShoah – 70 ans après

Photographie du bras de Henri Moraud, in "Les matricules tatoués des camps d'Auschwitz-Birkenau", FFDJF, 1992 - © Gilles Cohen

שבעים פנים לתורה La Torah a 70 visages – Bamidbar Rabba 13:15 –  ÉDITO par le rabbin Delphine Horvilleur et Francis Lentschner 70 visages Le Talmud raconte le destin tragique d’un sage nommé « Honi le traceur de cercles ». Honi parvenait à faire des miracles en dessinant simplement sur le sol des cercles dans lesquels il se tenait, comme coupé du monde et de ses pairs. Mais un jour, Honi s’endormit près d’un arbre et la légende raconte qu’il dormit miraculeusement pendant 70 ans. À son réveil, plus personne ne le reconnut, ni ses enfants ni ses élèves, et c’est ainsi qu’il mourut, coupé de tous et ravagé par la solitude. Dans le Talmud, ce chiffre de 70 ans correspond à l’enchaînement de trois générations, la possibilité pour un homme de rester éveillé et…

“Dis Papi, pourquoi ils ont fait ça?”

Gabriel Bénichou entourée de sa famille.

Tenou’a, en partenariat avec Akadem RACHEL (7 ANS) : COMMENT ÉTAIT LA PRISON, À QUOI ELLE RESSEMBLAIT? Gabriel Bénichou: J’en ai fait plusieurs des prisons. La prison de Marseille était comme toutes les prisons, on était enfermés à plusieurs dans une pièce (…) et j’ai été dans cette prison pendant assez longtemps. Tenou’a: Quand tu parles de prison, tu veux dire tous les endroits où ton arrière-grand- père a été détenu? Rachel : Ben, je pensais qu’il avait été dans une seule prison. Tenou’a: Vous avez été détenu dans plusieurs endroits, pas uniquement la prison de Marseille ? Gabriel Bénichou: Oui, bien sûr, mais ce n’étaient pas des prisons, c’étaient des camps de concentration, des camps d’extermination, des camps de l’horreur, quoi. La prison, on est simplement privé de liberté tandis que…