Nouveau numéro de Tenou’a : Souccot, faites entrer les invités

169_header

Découvrez dès maintenant le nouveau numéro de Tenou’a en le commandant ou en vous abonnant.   Édito du rabbin Delphine Horvilleur Toc Toc Toc Étranges temps du calendrier juif : à Yom Kippour, nous prions pour qu’il y ait dans nos vies de la stabilité, de la continuité et de la permanence, et nous murmurons avec appréhension : « Pourvu que ça dure ! » Et voilà qu’immédiatement après ce jour solennel surgit Souccot qui nous dit en substance : rien ne dure mais sois sans crainte. La fragile cabane sous laquelle tu t’installes est à la fois symbole d’impermanence et de protection. Ce lieu temporaire et vulnérable est aussi celui qui, selon la tradition, peut accueillir les plus grandes joies. La mystique juive affirme que s’y présente chaque soir un invité…

Rosh haShana 5778 – Où t’es papa, où t’es ?

Aronvitz

« Où t’es, papa où t’es ? » Une chanson de Rosh haShana Drasha (sermon) du rabbin Delphine Horvilleur Vous connaissez tous ou presque ces quelques mots, le refrain célèbre d’une chanson à succès. Non, cette chanson n’a pas encore intégré la liturgie traditionnelle de Rosh haShana. Mais à mon sens, elle pourrait presque y trouver sa place, tant le refrain croise subtilement les thèmes de la fête que nous nous apprêtons à vivre. Papa, où t’es ? Et bien le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à Rosh haShana, papa est facile à trouver puisqu’il est partout. Simplement partout. Et il suffit de tendre l’oreille, vers les textes que nous nous apprêtons à lire tout au long de la fête pour se rendre compte de l’omniprésence du Père. À partir d’aujourd’hui, nous allons prier Dieu en…

Rosh Hodesh Tishri

Tishri © Chem Assayag

Le calendrier juif par Chem Assayag Tishri Le mois de Tishri est très dense. Trois fêtes majeures se succèdent dans une temporalité serrée: Rosh haShana, Yom Kippour puis Souccot. Dès lors nous avons tous en tête des images qui lui sont associées: la pomme et le miel, le blanc des Tallitot des assemblées de fidèles, le bouquet du Loulav ou encore les cabanes. Mais pour beaucoup d’entre nous le mois de Tishri reste cette période où domine le sentiment d’être confronté à soi-même et à ce que nous avons fait. Si nous nous souhaitons Shana Tova à son début, quelques jours plus tard c’est bien avec crainte que nous affrontons le jour redoutable de Kippour. Êtres minuscules face au Créateur, en équilibre précaire sur la balance de nos actes, nous espérons sortir de ces…

TENOUA_pasdansmasyna_M

Tandis que le Consistoire invite ce soir mardi 12 septembre le Grand rabbin de Jérusalem Shlomo Amar à donner une conférence en la synagogue Buffault à Paris, Tenou’a vous invite à diffuser et partager le plus largement possible sur les réseaux sociaux ce symbole de notre désaccord avec l’honneur fait par les représentants du judaïsme français à un homme qui multiplie les propos scandaleux, homophobes et prônant ouvertement la haine de pans entiers du judaïsme mondial. Nous nous désolons que le Consistoire puisse s’associer à de tels discours, persuadés que nul au sein du judaïsme de France n’ignore que les paroles de haine peuvent armer les bras meurtriers. Nous appelons à un judaïsme uni et respectueux de toutes ses sensibilités, nous appelons nos responsables communautaires à manifester clairement leur refus de propos…