La voix de Deborah

© Joav BarEl, “Woman in Red with White Hair”, 1969, Acrylic on canvas, 100 x 82 cm - 
Courtesy of Tempo Rubato, Tel Aviv

Kol beisha erva : « la voix d’une femme est nudité ». L’orthodoxie a raison, la voix de l’autre sexe, du sexe que l’on désire, est désirable. Elle a raison mais, a-t-on envie de lui répondre, et alors ? Parashat Beshallah – Le commentaire de David Isaac Haziza La parasha de cette semaine, Beshallah, nous montre Pharaon renvoyant les Hébreux puis se ravisant, les pourchassant jusqu’à la Mer Rouge et finalement vaincu avec toute son armée lors d’une ultime intervention divine : les anciens esclaves parviennent à traverser la mer à pied sec tandis que les Égyptiens périssent noyés ; arrivés miraculeusement sur l’autre rive, ils entonnent un chant de louange, connu depuis comme le Cantique de la mer et récité tous les matins à la synagogue. Soit dit en passant, les critiques s’accordent à voir dans ce poème le plus vieux texte…

Rosh Hodesh Shvat

Shvat © Chem Assayag

Après un an de calendrier juif sur Tenou’a, Chem Assayag continue avec, cette année, une approche plus littéraire. À suivre mois après mois. Un arbre pousse dans ma tête Lentement, avec la confiance de l’inéluctable et des cycles Calmement, avec la force de ses ancêtres et de leurs récits Il ondoie sous le flux de mes rêves et de mes pensées Vibrant Une branche vient effleurer mon front comme une caresse vive Des feuilles poussent vers les nuages interrogateurs de mes iris Une canopée légère se mêle à mes cheveux dans un murmure Je cherche un nom pour l’arbre qui se déploie Pour son tronc large qui ressemble aux siècles Pour son écorce où je repose mon âme Je cherche Et lorsque les fruits apparaissent, graines minuscules Puis promesses colorées, puis formes puissantes…