Mort du philosophe Michaël Bar-Zvi

MBZ

Le philosophe franco-israélien Michaël Bar-Zvi est mort mardi 29 mai. Michaël a toujours soutenu Tenou’a, nous apportant ses réflexions, son immense connaissance du sionisme et d’Israël et son aide bienveillante. Sa pensée, ses écrits et ses actions honorent le judaïsme français et israélien. Son amitié, sa voix ferme mais toujours ouverte au dialogue et à la contradiction, la pertinence de ses analyses nous manqueront terriblement. Nous garderons de lui l’image d’un militant courageux, déterminé et intègre. Puisse sa mémoire éclairer nos réflexions et ouvrir nos esprits. Michaël a participé à de nombreuses reprises à Tenou’a et nous vous proposons de retrouver ici certaines de ses contributions. La dernière, Michaël nous l’a accordée sous la forme d’un entretien que vous retrouverez dans le numéro de juin de Tenou’a et que nous publierons prochainement…

Rosh Hodesh Sivan

Sivan © Chem Assayag

SIVAN Au commencement la promesse : Tu recevras le monde Ce qui l’habite et ce qui le hante Ce qui le peuple et ce qui le frôle Ce qui le fertilise et ce qui l’incise Tu recevras le monde Toi et tes semblables Dans le bruit des étoiles et des rêves Dans l’été des regards et des vents Dans l’espoir des demains sans cesse Tu recevras Une terre Une parole Un défi Tu recevras Ce que personne n’attendait Ce que personne ne comprenait Ce que personne n’imaginait Tu recevras Tu as levé les yeux et ouvert les bras et prononcé les mots et senti ton cœur et caressé la lumière Et tu as reçu Un monde à  découvrir et à inventer Un horizon à peindre Un chant à psalmodier Tu as reçu Sois…

Shabbadan

shabbaddan

SHABBADAN de Delphine Horvilleur et Ismaël Saïdi A l’heure où l’on est sommé de choisir un « camp », d’invalider le « narratif » de l’autre, de dénoncer la mauvaise foi de « l’ennemi » et sa propagande … A l’heure où il faudrait démontrer qu’un drapeau est plus légitime que l’autre, moins entaché ou moins coupable sous peine d’être jugé lâche, aveugle, inconscient ou coupable de haute-trahison … A l’heure où un conflit hyper-médiatisé éclipse toute autre guerre, sert à certains de colonne vertébrale identitaire, de support théologique haineux ou de matrice de compétition victimaire… Nous rêvons de modeler ici autre-chose, de nous souvenir qu’être pro-l’un n’a de sens que si l’on sait que rien ne se fera sans l’autre. Être pro-l’un-et-l’autre, c’est engager ici un combat d’envergure : une guerre…