février 2018

Rosh Hodesh Adar

ADAR
Ester, Chapitre 9, verset 22
« ..le mois où leur tristesse avait été transformée en joie et leur deuil en fête.. »
 
Un enfant joue et le ballon qu’il pousse entraîne le monde, une grande danse se met en mouvement, cercle que dessinent des arbres et des océans doux
Une fête où la musique retentit, les instruments entrechoquent leurs notes et les gestes s’enlacent tendrement
Un fruit qui, sous la langue, donne à boire la pulpe qui apaise les soifs
Une main qui dépose sa paume au creux d’un visage et le berce dans un sourire
Un texte patiemment appris dans la dureté des nuits et de la solitude et qui enfin se révèle infiniment
Un soleil qui enfle dans la mer et recouvre de lumière nos rétines
L’eau qui lave et qui purifie, qui bruisse de son murmure de souvenirs
Le présent qui n’est pas le passé englouti ou le futur inexistant mais le battement immédiat de ma présence au monde
La joie, possible à chaque instant et en tout lieu, vêtement que nous pouvons habiter de nos vies.
Adar © Chem Assayag

Adar © Chem Assayag

Retrouvez le calendrier par Chem Assayag, mois après mois, sur cette page

L'auteur

Chem Assayag

Chem Assayag