avril 2017

Rosh Hodesh Iyar

Le calendrier juif par Chem Assayag

Iyar

Iyar © Chem Assayag

Iyar © Chem Assayag

Iyar est un mois sans fête, ce qui est inhabituel. Il peut apparaître comme un mois de transition, presque neutre, entre la libération physique du peuple Juif (Pessah, et la Sortie d’Égypte) et sa libération spirituelle avec Shavouot (Don de la Torah). Cette période est d’ailleurs marquée par le compte du Omer, comme s’il fallait instaurer un comptage des jours pour marquer l’existence de ce mois !

Mais a contrario on pourrait considérer que Iyar, justement en raison de son apparente banalité, est un mois sur lequel nous pouvons projeter nos idées, nos aspirations, nos rêves. Iyar est alors un mois support au travers duquel nous pouvons faire l’expérience de notre liberté.

En art les monochromes sont souvent d’excellents réceptacles des émotions et pensées des spectateurs ; leur simplicité est un appel à l’exercice de  notre esprit. C’est pourquoi j’ai décidé d’associer à Iyar ce monochrome bleu, mais qui est particulier : il s’agit d’un portrait de ciel.

Le spectateur attentif verra aussi poindre la lumière dans un des coins de l’image. Or le mot « iyar » vient de « ayarou » en araméen qui veut dire lumière, éclat. Cette clarté qui vient, annonciatrice d’un texte qui sera comme une nouvelle aube pour l’humanité.

Retrouvez le calendrier par Chem Assayag, mois après mois, sur cette page

L'auteur