janvier 2017

Rosh Hodesh Shvat

Le calendrier juif par Chem Assayag

Shvat

© Chem Assayag

© Chem Assayag

Tou Bishvat (le « Nouvel an des arbres », et par extension des fruits) est associé à la nature, au renouveau, à un printemps encore lointain mais qu’on percevrait déjà à quelques signes. Cette fête des fruits, est aussi devenue aujourd’hui une journée juive de l’écologie.

En y rependant je me disais que les fruits ont acquis dans notre imaginaire de citadins une valeur symbolique très forte: le fruit est l’un des rares produits de la terre que l’on peut encore manger brut, sans transformation, sans processus agro-alimentaire qui viendrait en altérer le goût, la forme, les propriétés. Le fruit c’est alors un état de nature encore possible, comme le souvenir coloré et juteux, et sans doute fantasmé, d’un temps révolu où l’homme vivait en communion avec les éléments. Alors, une belle coupe de fruits, au coeur de l’hiver, c’est la promesse d’un futur où le soleil et la lumière retrouveront leur place, et la nostalgie d’un passé où l’homme connaissait la sienne.

L'auteur