Le calendrier juif par Chem Assayag

Tammouz

Tammouz © Chem Assayag

Tammouz © Chem Assayag

Tammouz est un mois qui renvoie à un temps archaïque, dur et malheureux.
Temps archaïque car Tammouz était un dieu babylonien, idole d’un culte païen, nous rappelant ainsi le contexte historique et social dans lequel nos ancêtres avaient vécu.
Temps dur, car Tammouz annonce l’été brûlant sur des terres où la sécheresse n’est pas un simple mot.
Temps malheureux, car cinq calamités se sont abattues sur le Peuple d’Israël le 17 Tammouz, et sont commémorées à travers un jeûne:
- les premières tables de la loi furent brisées, ceci en raison de la faute du veau d’or,
- le Korban Tamid, sacrifice que l’on avait coutume d’apporter lors du premier Temple, fut annulé,
- l’enceinte fortifiée de la ville de Jérusalem s’effondra lors de la destruction du second Temple,
- Apostamos chef militaire romain, brûla les rouleaux de Tora,
- une idole fut déposée dans le sanctuaire du second Temple.
Cette image d’une terre craquelée, noire, primaire, en est alors l’écho.

 

L'auteur

Chem Assayag

Chem Assayag