Ariel Weil: « France, terre de la langue »

Comme un voyage d’été, Tenou’a vous invite à (re)lire des pépites de numéros passés, sur la plage, au bord d’un ruisseau ou en terrasse d’un café amical. Terre de la langue Ariel Weil Article paru dans le numéro 163, printemps 2016: Lettres à la France Économiste et homme politique, Ariel Weil était conseiller du quatrième arrondissement de Paris lorsqu’il a écrit cet article. Depuis le mois de juillet, il est maire de Paris-Centre après avoir été maire du 4e depuis 2017. “DOUCE FRANCE, CHER PAYS DE MON ENFANCE. IL REVIENT À MA MÉMOIRE DES SOUVENIRS FAMILIERS…” Pourquoi, aux premiers mots que je t’adresse la nostalgie et les lueurs du passé se forcent-elles un chemin? D’où vient ce sentiment que je t’écris comme à une ancienne amie qui se serait éloignée? D’où sourd cette…

Michaël Hirsch: Lettre à mon esprit de contradiction

Comme un voyage d’été, Tenou’a vous invite à (re)lire des pépites de numéros passés, sur la plage, au bord d’un ruisseau ou en terrasse d’un café amical. Lettre à mon esprit de contradiction Michaël Hirsch Article paru dans le numéro 171, printemps 2018: D’accord, pas d’accord! Cher Esprit de Contradiction, Non, Non et Non ! Ma décision est prise, je t’écrirai cette lettre, et qu’importe ce que tu en penses… Car pourquoi devrais-je me retenir de t’écrire alors que toi tu ne loupes jamais la moindre occasion de m’interrompre dans mes pensées ou de m’ébranler dans mes certitudes… ? N’est-ce pas finalement de ta responsabilité pleine et entière si, à longueur d’année, mon moi doute ! ? Ensemble, nous sommes passés par des hauts, mais souvent nous connaissons surtout débats ! Et…

LE SCHMAT DOUDOU

Comme un voyage d’été, Tenou’a vous invite à (re)lire des pépites de numéros passés, sur la plage, au bord d’un ruisseau ou en terrasse d’un café amical. Le « Schmat Doudou » ou le recyclage comme art de vivre juif Autour du conte de Muriel Bloch Anna Klarsfeld Article paru dans le numéro 176, été 2019: Texte et textile. On l’a tous eu, ce bout de tissu déchiré, cette peluche en lambeaux, cette poupée désarticulée que nous ne voulions jamais quitter. Le doudou, quoi de plus universel ? À travers le conte pour enfants du Schmat doudou, Muriel Bloch nous en offre une preuve éclatante puisque son succès a largement dépassé nos frontières, s’exportant jusqu’en Corée. Pourtant, comme son nom l’indique d’emblée, ce doudou-là vient bien de quelque part : il est même solidement…

Je suis sioniste – Poème polyphonique

Comme un voyage d’été, Tenou’a vous invite à (re)lire des pépites de numéros passés, sur la plage, au bord d’un ruisseau ou en terrasse d’un café amical. Je suis sioniste Poème polyphonique Delphine Horvilleur, Jean-François Strouf, Robert Ley, Valérie Zenatti, Dov Maïmon, Rosie Pinhas-Delpuech, Valérie Hasson-Benillouche Article paru dans le numéro 172, été 2018: Vous avez dit « sioniste »? Delphine Horvilleur JE SUIS SIONISTE PARCE QUE … je crois que l’existence d’Israël crée une situation inédite pour le peuple juif, le laboratoire d’une souveraineté qui reste à inventer, et la promesse d’une protection pour les juifs du monde entier, qu’ils choisissent ou non d’y vivre. … je crois qu’il n’existe pas un mais des sionismes et le mien ne conçoit pas Israël comme une résolution de la question juive ou une normalisation identitaire….

Emilie Frèche – République: T’aimer toujours?

Comme un voyage d’été, Tenou’a vous invite à (re)lire des pépites de numéros passés, sur la plage, au bord d’un ruisseau ou en terrasse d’un café amical. République: T’aimer toujours? Émilie Frèche Article paru dans le numéro 163, printemps 2016: Lettres à la France Écrivaine et scénariste, Émilie Frèche s’engage dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Elle a notamment signé le documentaire 24 Jours, la vérité sur la mort d’Ilan Halimi, et écrit Vivre ensemble (Stock, 2018) ou La Mort d’un pote (Panama, 2006). Chère France, Du plus loin que je me souvienne, je me suis toujours demandé pourquoi, après la guerre, et alors qu’elle avait été envoyée dans les camps par ta police, la famille de ma mère avait choisi de se réinstaller sur ta terre. Pouvait-elle encore avoir confiance en toi ? T’aimer…

Pascal Monteil: « Ces restes de nous »

Comme un voyage d’été, Tenou’a vous invite à (re)lire des pépites de numéros passés, sur la plage, au bord d’un ruisseau ou en terrasse d’un café amical. Cette semaine, retrouvons le travail de Pascal Monteil, un artiste français dont l’art se brode au fil de fresques tendres et rugueuses. Ces restes de nous Pascal Monteil Article paru dans le numéro 176, été 2019, « Texte et textile. » Pascal Monteil fut un jour un polyartiste digital qui triturait ses photos, les amoncelait, les torturait, mettait en scène, peignait, s’inspirant des arts et des mondes embrassés au gré de voyages jamais réellement achevés. Depuis quelques années, l’ordinateur ne sert plus guère et Pascal Monteil travaille à l’aide de fils, de laine, de pièces de tissus. Il coud, il pique, il noue sur des toiles jamais…