Cet été, découvrez chez vous ou dans votre librairie, le numéro 164 de Tenou’a, « Sexe, Torah et Tradition ». – 
Voir le sommaire de ce numéro – 

Philtre d’amour – 

Édito du rabbin Delphine Horvilleur – 

TENOUA_164_coverSaviez-vous qu’il existe dans la Bible une recette aphrodisiaque, un met capable, dit-on, de stimuler le désir ? Vous l’avez sans doute un jour consommé sans même le savoir, si vous avez participé à un séder de Pessah. Cet aphrodisiaque des Sages n’est autre que la harosset, cet étrange mélange fruité dans lequel on trempe les herbes amères. Au soir de la Pâque juive, la coutume veut qu’il représente le mortier que nos ancêtres utilisaient pour leurs travaux de construction en esclavage. Mais pourquoi alors aurait-il un goût si sucré ? Et si la vérité était ailleurs ?

Un midrash suggère que la harosset, est en réalité un rappel du désir que les femmes des Hébreux parvenaient à susciter chez leurs maris. Elle serait une référence à la libido qui permettait au peuple de rester encore un peu libre, même au coeur de la servitude. Voilà pourquoi la recette de ce met aphrodisiaque aurait été secrètement conservée dans le plus érotique de tous les livres sacrés, celui-là même qu’on lit à Pessah et qui, selon la légende, fut composé par le plus grand amant biblique, le roi Salomon.

Relisez le Cantique des Cantiques avec attention et vous y découvrirez une formule, cachée entre les versets : “C’est sous ce pommier que j’ai éveillé ton amour (…) tes caresses sont plus délicieuses que le vin (…) réconfortez-moi par des gâteaux de raisin (…) le figuier embaume par ses jeunes pousses (…) la senteur de tes parfums surpasse tous les aromates (…) Je suis descendue dans le verger aux noyers”.

Pommes, vin, figues, épices et noix… Tous les ingrédients sont là, il ne vous reste qu’à trouver les proportions exactes et à laisser l’imagination faire le reste.

Ce numéro d’été de Tenou’a a comme un goût de harosset. Par la voix d’artistes, de rabbins, d’historiens ou de psychanalystes, il explore la recette de l’amour, du désir et de la sexualité dans les pensées juives. À consommer sans modération.

En couverture : © Eran Shakine, The Rabbi goes swimming
Écouter l’émission de Judaïques FM du 23 juin 2016: Rabbin Delphine Horvilleur invitée de Lise Gutmann autour du numéro 164 de Tenou’a

 


TENOUA_164_coverCet article est issu du numéro 164 de Tenou’a, « Sexe, Torah et Tradition ».
Voir le sommaire de ce numéro
Lire l’article de David Biale : « Les Juifs aiment-ils trop le sexe ? »
Lire la tribune d’Antoine Strobel-Dahan : « Réhabilitons la honte »
Commander ce numéro, s’abonner à Tenou’a