Nouveau numéro de Tenou’a: La beauté en héritage

Découvrez dès maintenant le numéro de Tenou’a de ce printemps 2019 LA BEAUTÉ QUI DURE Édito du Rabbin Delphine Horvilleur Un célèbre sage du XXe siècle, nommé Serge Gainsbourg, aimait dire que la laideur est supérieure à la beauté « parce qu’au moins, elle, elle dure ». Avec humour, il rappelait combien l’apparence peut être éphémère et trompeuse. La beauté peut-elle tout de même durer ? Oui, si l’on en croit la langue hébraïque. C’est ce que la liturgie juive affirme chaque matin lorsqu’elle énonce : מה†יפה†ירושתנו†Ma Yafa Yeroushatenou, « Comme est beau notre héritage ! » ou, pour le traduire autrement, « la beauté constitue notre patrimoine ». Or, le propre d’un patrimoine est de perdurer et de se transmettre. Non seulement le beau ne passe pas… mais, précisément, il passe…