Rosh Hodesh Sivan

Sivan © Chem Assayag

SIVAN Au commencement la promesse : Tu recevras le monde Ce qui l’habite et ce qui le hante Ce qui le peuple et ce qui le frôle Ce qui le fertilise et ce qui l’incise Tu recevras le monde Toi et tes semblables Dans le bruit des étoiles et des rêves Dans l’été des regards et des vents Dans l’espoir des demains sans cesse Tu recevras Une terre Une parole Un défi Tu recevras Ce que personne n’attendait Ce que personne ne comprenait Ce que personne n’imaginait Tu recevras Tu as levé les yeux et ouvert les bras et prononcé les mots et senti ton cœur et caressé la lumière Et tu as reçu Un monde à  découvrir et à inventer Un horizon à peindre Un chant à psalmodier Tu as reçu Sois…

Shabbadan

shabbaddan

SHABBADAN de Delphine Horvilleur et Ismaël Saïdi A l’heure où l’on est sommé de choisir un « camp », d’invalider le « narratif » de l’autre, de dénoncer la mauvaise foi de « l’ennemi » et sa propagande … A l’heure où il faudrait démontrer qu’un drapeau est plus légitime que l’autre, moins entaché ou moins coupable sous peine d’être jugé lâche, aveugle, inconscient ou coupable de haute-trahison … A l’heure où un conflit hyper-médiatisé éclipse toute autre guerre, sert à certains de colonne vertébrale identitaire, de support théologique haineux ou de matrice de compétition victimaire… Nous rêvons de modeler ici autre-chose, de nous souvenir qu’être pro-l’un n’a de sens que si l’on sait que rien ne se fera sans l’autre. Être pro-l’un-et-l’autre, c’est engager ici un combat d’envergure : une guerre…

Rosh Hodesh Iyar

Iyar © Chem Assayag

IYAR Iyar comme un sonnet de Rimbaud, saturé de voyelles, nom que l’on prononce en expirant pour annoncer l’arrivée de la lumière, l ‘ « or » (אור) qui a l’éclat des jours qui gagnent peu à peu sur l’ombre. Le printemps se faufile, touche l’écorce des arbres dont la sève se réveille, caresse les yeux d’une douceur oubliée, dessine de nouvelles couleurs dans le paysage des villes et des hommes. Le printemps s’insinue et nous transforme ; nos nuques si longtemps rigidifiées par tous les poids d’une longue hibernation, se relèvent, se tournent, muscles héliotropes soudain libérés de la rouille des mois froids. Le printemps se glisse au seuil de nos maisons, ouvre les fenêtres, soulève des vents alizés, accroche des guirlandes d’air tiède au dessus des têtes qui dansent,  joue le tambour d’une musique qui est…

Yom HaShoah 2018: « La justice après la Shoah »

banner-HS18

À l’occasion des cérémonies de commémoration de Yom HaShoah, Tenou’a publie un numéro hors-série : « La justice après la Shoah » avec la contribution de Benjamin FERENCZ, Anne GRYNBERG, François HEILBRONN, Delphine HORVILLEUR, Andrée KATZ, Arno KLARSFELD, Serge KLARSFELD, Sophie NORDMANN, Michaël PRAZAN, RISS, Brigitte SION, Antoine STROBEL-DAHAN, Galith TOUATI, Sandrine WEIL, Anette WIEVIORKA… et des dessins de CABU réalisés pendant le procès Barbie publiés pour la première fois depuis 30 ans.  Cette année, la lecture ininterrompue des noms des déportés juifs de France se tiendra au Mémorial de la Shoah à Paris du mercredi 11 avril à 20h45 au jeudi 12 avril à 18h45.

Nouveau numéro de Tenou’a : « Éloge juif de la dispute »

banner171

D’accord, pas d’accord! Éloge juif de la dispute Le numéro de printemps 2018 de Tenou’a est désormais disponible pour les abonnés, dans votre librairie ou sur commande. Tomber d’accord Édito du rabbin Delphine Horvilleur Cette expression française, « tomber d’accord », l’illustre parfaitement : le consensus fait toujours courir le risque d’une chute et d’un écrasement, celui de la confrontation d’idées et du débat qui élève. Quand la différence de points de vue s’efface, est-on sûr que nos idées ont toujours de la hauteur ? Voilà ce que la littérature rabbinique interrogeait déjà il y a près deux millénaires. Dans le Talmud, les sages s’affrontent sans jamais gommer l’opinion adverse. Parfois même, ils deviennent fous ou meurent du simple fait de ne plus trouver face à eux d’avis divergents. Il faut «…

Et je jugerai tous les dieux de l’Égypte, par David Isaac Haziza

Asufa Haggadah 2013

Comme beaucoup de gens, j’avais depuis plusieurs années fait mon deuil de la sortie d’Égypte. Un aussi grand nombre de personnes n’avait pas pu partir sans laisser de traces, en imaginant même que la terre des Pharaons ait été capable, au treizième siècle avant notre ère – moment supposé de l’Exode –, d’accueillir ainsi près de deux millions d’individus ; de plus, le Sinaï et Canaan étant alors sous domination égyptienne, le récit biblique semblait au mieux anachronique. La célèbre stèle de Mérenptah rapporte d’ailleurs une victoire militaire de ce pharaon de la XIXe Dynastie sur Israël, et cette victoire est datée de 1205 avant notre ère. Par ailleurs, si l’archéologie avait établi qu’aucune cité cananéenne n’avait été détruite à la suite d’une aussi improbable émigration – contrairement à ce que raconte le Livre…

Rosh Hodesh Nisan

nisan5778

NISAN « Cette année nous sommes esclaves; l’an prochain puissions-nous être libres. » Haggada de Pessah   Nous devons nous libérer des autres et de nous mêmes, creuser dans nos corps et nos esprits pour atteindre l’endroit de nos désirs et de nos espoirs. Creuser là où nous n’allons pas d’ordinaire car c’est trop difficile ou trop douloureux. Creuser avec nos yeux pour voir plus loin et avec nos ongles pour sentir ce qui résiste. Le chemin que nous empruntons est long et aride, balbutiement qui prend peu à peu la forme d’un voyage, d’un but. Parfois il faut des miracles pour nous faire avancer mais ils sont si rares;  le plus souvent, et c’est infiniment plus beau, c’est une main tendue que l’on essaye de rejoindre qui nous entraîne et nous permet de…

La voix de Deborah

© Joav BarEl, “Woman in Red with White Hair”, 1969, Acrylic on canvas, 100 x 82 cm - 
Courtesy of Tempo Rubato, Tel Aviv

Kol beisha erva : « la voix d’une femme est nudité ». L’orthodoxie a raison, la voix de l’autre sexe, du sexe que l’on désire, est désirable. Elle a raison mais, a-t-on envie de lui répondre, et alors ? Parashat Beshallah – Le commentaire de David Isaac Haziza La parasha de cette semaine, Beshallah, nous montre Pharaon renvoyant les Hébreux puis se ravisant, les pourchassant jusqu’à la Mer Rouge et finalement vaincu avec toute son armée lors d’une ultime intervention divine : les anciens esclaves parviennent à traverser la mer à pied sec tandis que les Égyptiens périssent noyés ; arrivés miraculeusement sur l’autre rive, ils entonnent un chant de louange, connu depuis comme le Cantique de la mer et récité tous les matins à la synagogue. Soit dit en passant, les critiques s’accordent à voir dans ce poème le plus vieux texte…

Inscrivez-vous à la cinquième rencontre de L’ATELIER TENOU’A

HetS-5

Nous avons la plaisir de vous informer que les inscriptions à la cinquième rencontre de L’Atelier Tenou’a sont désormais ouvertes.  Cette rencontre se tiendra le mardi 5 juin 2018 à 20 heures à Paris. Pour vous inscrire, il vous suffit de cliquer sur le bouton « Inscription à L’Atelier Tenou’a du 5 juin » ci-dessous. Vous pourrez ensuite valider votre inscription sur Paypal. Pour des raisons de sécurité, il est indispensable de renseigner votre adresse postale en pensant bien à cocher la case « Communiquer mon adresse à Association Tenou’a » sur le formulaire Paypal afin que nous puissions vous envoyer chez vous l’invitation qui seule vous permettra l’accès à la rencontre. Par défaut, une inscription sera considérée comme valable pour 1 personne. Si vous souhaitez venir à 2, n’oubliez pas de le préciser. Le nombre de place étant…

En attendant le Messie : Découvrez le nouveau numéro de Tenou’a

TENOUA_170_header

Dès le jeudi 14 décembre, découvrez, chez vous ou chez votre libraire, le nouveau numéro de Tenou’a. En attendant le Messie En guise de cadeau de Hanoukka, Tenou’a vous invite à plonger à le rencontre de cette figure d’attente et d’espoir. Avec les rabbins Yeshaya Dalsace, Philippe Haddad, Lawrence Hoffman, Delphine Horvilleur et Marc-Alain Ouaknin, et avec la participation de Muriel Bloch, Stéphane Habib, Gérard Haddad, Jacob Hamburger, David Isaac Haziza, Michaël Hirsch, Odélia Kammoun, Marin Karmitz, Michel Lascault, Sarah Peguine, Sarah Rozenblum, Pierre-Henry Salfati, Pierre Saragoussi, Brigitte Sion et Antoine Strobel-Dahan. Super-Messie L’édito du rabbin Delphine Horvilleur Saviez-vous que Superman est juif ? C’est en tout cas ce qu’affirment de nombreux spécialistes de bande dessinée qui s’amusent à révéler l’identité religieuse des super-héros (ou celle de leurs dessinateurs), comme on compterait le…